SCP DESBOS BAROU, avocat à Lyon
74 rue de Bonnel, 69003 Lyon
Disponible aujourd'hui de 9h à 12h30 et de 14h à 19h
 
SCP DESBOS BAROU, avocat à Lyon
 
Disponible aujourd'hui de 9h à 12h30 et de 14h à 19h
 
 
74 rue de Bonnel, 69003 Lyon
SCP DESBOS BAROU
Cabinet d'avocats à Lyon

Quel est le sort de la caution durant la procédure collective ?


En cas d’ouverture d’une procédure collective, la caution personne physique pourra dans certains cas bénéficier d’aménagements contrairement à la caution personne morale qui ne se verra accorder aucune protection si ce n’est la possibilité d’obtenir des délais de paiement sur le fondement du droit commun.

 

Quelle est le sort de la caution dans le cadre d'une procédure de sauvegarde ?

 

Conformément aux dispositions de l’article L. 622-28 du Code de commerce, la caution personne physique est protégée durant la période d’observation de la procédure de sauvegarde puisqu’à compter du jugement d’ouverture, la caution ne peut pas faire l’objet de mesures d’exécution forcée et le cours des intérêts légaux et conventionnels ainsi que des intérêts de retard et majorations est arrêté.


Le créancier pourra toutefois prendre des mesures conservatoires contre la caution avec obligation à peine de caducité de la mesure de diligenter une procédure aux fins d’obtention d’un titre exécutoire avec toutefois interdiction d’exécuter.


A l’issue de la période d’observation, la caution pourra à nouveau être poursuivie seulement en cas de non-respect du plan par le débiteur conformément aux dispositions de l’article L. 626-11 du Code de commerce. Dès qu'une échéance du plan est impayée, et au fur et à mesure des impayés, le créancier peut poursuivre la caution, sans avoir à solliciter ou à attendre la résolution du plan. 

 

Par ailleurs, en application de l’article L. 622-26 du Code de commerce, les créances non déclarées régulièrement ne sont pas opposables à la caution pendant l'exécution du plan.

 

Quel est  le sort de la caution dans le cadre d'un redressement judiciaire ?

 

S’agissant de la procédure de redressement judiciaire, l’article L. 631-14 du Code de commerce renvoie aux dispositions de l’article L. 622-28 alinéa 2 précité. La caution ne peut donc pas être poursuivie pendant la période d’observation uniquement avec possibilité de mesures provisoires.

 

Depuis le 1er Octobre 2021 la caution personne physique peut également se prévaloir de l'arrêt du cours des intérêts légaux, conventionnels et des intérêts de retard et majoration.

 

De même depuis cette date la caution personne physique est protégée pendant toute la durée du plan de redressement et également après l'exécution de celui-ci, à condition que l'entreprise ait tenu ses engagements.

 

Enfin, comme dans la procédure de sauvegarde, les créances non déclarées régulièrement ne sont pas opposables à la caution pendant l'exécution du plan.

 

 

Quel est le sort de la caution dans le cadre d'une procédure de liquidation judiciaire ?

 

En matière de liquidation judiciaire, la caution n’est pas protégée. Le créancier peut ainsi poursuivre la caution sans qu’il ne soit nécessaire pour lui d’attendre l’admission de sa créance.

 

A noter, sauf clause contraire, la déchéance du terme légale (le jugement qui ouvre la procédure de liquidation judiciaire rend immédiatement exigible les créances non encore exigibles) prévue par l’article L. 643-1 du Code de commerce n’est pas opposable à la caution qui reste uniquement tenue par son engagement contractuel. 

 

Aussi, le créancier devra lorsque les conditions sont réunies prononcer la déchéance du terme afin de pouvoir poursuivre la caution pour le paiement de l’ensemble des sommes dues.

 

La décision d'admission de la créance s'imposera à la caution sauf à ce que cette dernière exerce un recours contre l’état des créances dans le mois qui suit la publication au BODACC ; étant toutefois précisé qu’il n’est pas rare que l’état des créances ne soit pas publié de sorte que la caution reste recevable à contester la créance.
 


Articles similaires

Derniers articles

Le nouveau cadre légal applicable en matière d’acquisition de congés payés pendant un arrêt de travail

La Banque doit-elle vérifier l’endos d’un chèque ? Cour d’appel de LYON, 6e chambre, 22 février 2024, RG 22/02959, BPAURA

Point sur les congés payés après les arrêts du 13 septembre 2023

Catégories

Création et référencement du site par Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.